Programme

Théâtre

Arnolphe / Dom Juan (Molière)

mise en scène - Myriam Muller

Arnolphe / Dom Juan

Molière


en langue française

 

avec Eugénie Anselin, Valérie Bodson, Anne Brionne, Céline Camara, Fábio Godinho, Juliette Moro, Valéry Plancke et Raoul Schlechter

mise en scène -Myriam Muller

scénographie et costumes - Anouk Schiltz

musique - Emre Sevindik

lumières -Antoine Colla

assistante à la mise en scène - Daliah Kentges

 

coproduction Théâtre du Centaure, Kinneksbond, Centre Culturel Mamer


d’après l’École des femmes et Dom Juan

 

Arnolphe et Dom Juan, deux faces d’une même médaille. L’un - vivant dans la crainte du cocufiage et plus largement de l’être féminin - élève une enfant depuis son plus jeune âge, afin d’en faire plus tard son épouse. L’autre - vivant au crochet de sa famille - est « l’épouseur du genre humain », ne croyant en rien, se riant de tout, voguant de conquête en conquête, afin de mieux braver la société et par extension le divin - l’adversaire suprême qu’il semble avoir cherché (ou fui ?) toute sa vie.

 

Sous quelles formes s’articulent rapports amoureux, désir, possession ? D’un côté traditionnelle, misogyne et patriarcale : la soumission par la rigueur, définissant méthodiquement la place de l’homme et de la femme, amenant fatalement la confrontation. Ou la totale liberté de ton et de mœurs de Dom Juan, un être sans attaches, sans morale, se foutant de tout et de tout le monde ; moquant sa famille, ses conquêtes et bravant Dieu ?

 


L’École des femmes

et Dom Juan ou comment des personnages qui semblent diamétralement différents, Arnolphe et Dom Juan, se retrouvent finalement si proches dans leurs obsessions : l’amour propre, le contrôle du sexe opposé, oscillant individuellement entre autorité et soumission, désir de liberté et frustration.

 

ARNOLPHE

Je sais les tours rusés et les subtiles trames

Dont pour nous en planter savent user les femmes,

Et comme on est dupé par leurs dextérités.

Contre cet accident j’ai pris mes suretés ;

Et celle que j’épouse a toute l’innocence

Qui peut sauver mon front de maligne influence.

 

DOM JUAN

Quoi? tu veux qu’on se lie à demeurer au premier objet qui nous prend, qu’on renonce au monde pour lui, et qu’on n’ait plus d’yeux pour personne ? Toutes les belles ont droit de nous charmer, et l’avantage d’être rencontrée la première, ne doit point dérober aux autres les justes prétentions qu’elles ont toutes sur nos cœurs.

Dates
29 February 2024
De 18:30 à 18:30
ajouter à mon calendrier

06 March 2024
De 20:00 à 20:00
ajouter à mon calendrier

08 March 2024
De 20:00 à 20:00
ajouter à mon calendrier

14 March 2024
De 18:30 à 18:30
ajouter à mon calendrier

Lieu
Théâtre du Centaure
Grand-Rue 4
L-2016 LUXEMBOURG luxembourg
voir sur google maps

E-mail : centaure@pt.lu

Numéro de téléphone : 00352222828

Site web : http://www.theatrecentaure.lu



Cela peut vous intéresser